La relation clients est au cœur de la réussite de nos entreprises. C’est pour moi un élément incontournable pour progresser en continu et apporter toujours plus de satisfaction à ma communauté. J’ai rencontré Arnaud Colas au cours d’une soirée réseau à la création de Passionnémots, et j’ai été impactée par sa perception du développement des affaires : pour une gestion globale, il a conçu un outil performant qui prend en compte tous les aspects du cycle de vente ; il a été par ailleurs le premier à m’orienter vers le copywriting, spécialisation poussée en communication écrite. Utilisatrice de sa solution logicielle Sollo, je vous invite à découvrir sa vision du CRM.

Bonjour Arnaud, comment t’est venue l’idée de Sollo ?
Pendant 15 ans, j’ai vendu des logiciels de gestion réputés. Pourtant, je rencontrais régulièrement des clients qui me demandaient d’ajouter des fonctionnalités. J’ai fini par constater qu’il fallait toujours les mêmes éléments. Au fond, un médecin a des patients, une association a des adhérents et une entreprise a des clients, mais ils gèrent les mêmes informations ; le médecin a besoin du numéro de sécurité sociale et de la date de naissance de ses patients, l’association a besoin du numéro d’adhérent et de sa date d’adhésion, et l’entreprise a besoin d’un numéro de client et d’une date de commande ; ça revient au même, c’est une question de sémantique…
J’en ai conclu que le besoin du marché portait sur un outil complet et flexible, qui parle le langage de l’entreprise. Il fallait un logiciel simple à mettre en place et à prendre en main, sans compétences informatiques pointues, et en même temps qui offre la liberté de développer des extensions spécifiques si besoin.
J’ai alors développé Sollo selon 5 axes principaux : Contacts, Actions, Articles, Pièces et Dossiers. C’est ce que l’on utilise tout le temps. Mais cette solution va plus loin et se démarque par le fait de coller à 100 % aux besoins des clients ! Les fonctions sont déjà exhaustives, mais en plus, l’open source sous Microsoft Access permet de concevoir tous les modules complémentaires spécifiques que pourraient souhaiter les clients les plus exigeants.

Quels sont les critères auxquels doit répondre un bon logiciel de CRM ?
La première chose, c’est de faire gagner du temps ! Automatiser les tâches récurrentes et simplifier ainsi la charge de travail, autour des opérations de facturation par exemple, et favoriser la relation clients.
Un autre facteur essentiel, c’est de faire gagner l’entreprise en efficacité et en visibilité. Avoir accès aux chiffres clés est primordial. Les deux difficultés majeures des entreprises sont de développer le business (avoir des prospects) et de faire rentrer le cash (avoir l’argent en banque).
Pour répondre à ces préoccupations, il y a selon moi 3 indicateurs à suivre, que j’ai intégrés dans Sollo : la gestion du « pipe » (les opportunités en cours), la gestion de la production (les prestations en cours) et la gestion de la trésorerie (les factures en cours). Le logiciel doit être un catalyseur de business, non un frein. La recette du succès pour un entrepreneur, c’est d’avoir les bons outils adossés à la bonne stratégie ! C’est pourquoi, au-delà de la technique, j’accompagne mes clients aussi en leur apportant du conseil.
En résumé, un bon logiciel de CRM doit permettre de peaufiner ces chiffres clés, en plus des fonctionnalités exhaustives et simples que l’on retrouve habituellement.

Quels sont les canaux de communication que tu privilégies pour promouvoir Sollo ?
Pendant 10 ans, j’ai tout misé sur Adwords, et ça a bien fonctionné. Mais le coût augmente. J’ai diversifié ces dernières années mes campagnes de communication et je suis plus présent sur Facebook, sur YouTube. Grâce au marketing empathique, j’augmente ma notoriété. C’est important dans ce domaine d’analyser les statistiques et de pratiquer l’A/B testing pour optimiser son impact.
Je pourrais aussi capitaliser plus sur le bouche à oreille, le parrainage, les réseaux physiques. C’est une question de disponibilité et d’habitudes à mettre en place.

Comment se dessine l’avenir de Sollo ?
Les clients me l’ont réclamé, donc Sollo va devenir full web. Aujourd’hui, avec les technologies mobiles, c’est très avantageux. Je prends bien sûr toutes les mesures de sécurité qui s’imposent pour garantir aux utilisateurs la meilleure fiabilité possible.
Par ailleurs, pour soutenir notre développement et répondre aux demandes croissantes, j’ai fondé la Sollo Academy : je forme des consultants experts pour accompagner les clients dans leur utilisation du logiciel et développer de nouvelles options spécifiques le cas échéant.

Merci Arnaud pour ton analyse et ton point de vue très pertinent ! Pour en savoir plus sur Arnaud, son parcours et Sollo, vous pouvez télécharger son livre blanc : c’est en même temps un bel exemple de storytelling.