Bien structurer son discours pour une prise de parole en public est un enjeu important pour tout chef d’entreprise : savoir captiver l’auditoire lors d’une présentation dans un réseau, au cours d’une session de formation ou d’un atelier… « Le choix des mots, l’impact du propos » ont une importance capitale aussi bien à l’oral qu’à l’écrit. Cherchant toujours à progresser, j’ai découvert l’association Toastmasters, et j’ai très vite adhéré. Je laisse la parole à Bruno Palazzolo, le président du club de Marseille, pour vous présenter cette activité.

Bonjour Bruno, peux-tu te présenter et expliquer ce qu’est Toastmasters ?
Je suis Bruno Palazzolo, président de Toastmasters Marseille. Le club existe ici depuis un an. On y vient pour améliorer sa prise de parole. Toastmasters est une association internationale, qui a été fondée en 1924 et qui rassemble plus de 345 000 adhérents à travers 142 pays. Nous nous réunissons deux fois par mois pour des soirées de 2 heures au cours desquelles se déroulent trois types d’exercice : les improvisations, les discours préparés, les évaluations.

Pourquoi es-tu venu à Toastmasters et en quoi as-tu progressé personnellement ?
J’ai découvert Toastmasters au Canada par le biais de relations professionnelles. J’y suis allé par curiosité, et j’ai testé pendant plusieurs années. J’exerce un métier où je suis en contact direct avec les clients, je m’intéresse donc à la communication. Au départ, je souhaitais acquérir de nouveaux outils, et la méthode Toastmasters aide vraiment à progresser rapidement lorsqu’on s’implique à prendre des rôles et faire des discours. Au-delà, il y a une ouverture sur quelque chose de plus profond : la confiance en soi, le partage…
De retour en France, j’ai voulu continuer. Mais en 2010, il n’y avait pas encore de club dans la région. En 2013, j’ai fait au hasard une recherche sur internet et j’ai appris qu’un club avait été créé à Aix l’année précédente. Je suis devenu adhérent en novembre 2013. Au fil des rencontres et des discours, le projet est né de constituer un club à Marseille, la deuxième ville de France ! Pour comparaison, il en existe une dizaine en région parisienne, 3 ou 4 à Lyon…
À titre personnel, cela représentait un défi de pouvoir créer, gérer et transmettre une organisation. Je suis satisfait notamment par la reconnaissance officielle au niveau international au cours de la première année d’activité. Nous allons bientôt souffler la première bougie du club.

Quel est l’enjeu d’une prise de parole en public ? Quelle place ont les mots dans un discours selon toi ?
Les mots représentent une part infime de l’information à l’oral. Pourtant, ce sont les déclencheurs d’émotions. Bien utilisés au bon moment, ils ont un impact fort. Ce n’est pas nécessairement les meilleurs mots qui comptent, mais c’est leur emploi en contexte, en complémentarité avec la voix et la gestuelle, qui peut faire toute la différence.
À Toastmasters, il y a un rôle spécifique dédié au langage : c’est le grammairien. Il doit aiguiser sa vigilance sur le bon usage de la langue française tout au long de la soirée. Il a également pour fonction de challenger les différents orateurs en leur proposant un mot, qu’il a choisi et dont il donne la définition, que chacun doit réussir à employer à bon escient dans sa prise de parole.

Merci Bruno pour cette présentation de Toastmasters, une vraie méthode à la fois ludique, conviviale et efficace pour s’entraîner et progresser dans la prise de parole en public ! Personnellement, je m’enrichis énormément à chaque réunion. J’ai beaucoup de plaisir à participer, quel que soit le rôle que je tiens : grammairienne, oratrice, évaluatrice… J’apprends de tous et avec tous, dans la bonne humeur.
Si pour vous aussi, la prise de parole en public représente un défi, un axe de progrès ou si tout simplement, vous y trouvez un intérêt particulier, je vous invite chaleureusement à rencontrer un club près de chez vous. Ça vous aidera à structurer vos discours professionnels.