Jeudi matin, 8h45. Bruno est satisfait : les commandes ont fait un bond depuis la parution du dernier dossier de Capital consacré aux piscines et spa écoresponsables. Son entreprise y est citée pour la qualité de son service après-vente ! C’est une sacrée reconnaissance et un de ses meilleurs arguments commerciaux.

Vous aimeriez savoir comment il s’y est pris pour en arriver là ? Pour parvenir à être cité, il a pris conseil et suivi un plan d’action qui l’a amené à bâtir une solide relation de confiance avec quelques journalistes ciblés. Voyons plus en détail comment faire fonctionner des relations presse utiles.

 

Les RP, comment ça marche ?

Avant de vouloir mettre en place des actions de relations presse, il est indispensable de faire le point sur les messages à diffuser. Les médias sont intéressés par l’actualité. Quelles sont les informations qui pourront être communiquées ? Quelles sont celles qui seront pertinentes du point de vue du journaliste ? C’est en effet important de garder à l’esprit ses propres préoccupations, qui sont différentes de vos objectifs marketing. Vous n’allez pas lui vendre votre offre mais un sujet susceptible d’intéresser ses abonnés. Il faut donc préalablement réfléchir à votre plan de communication et plus précisément à ce qui peut faire l’objet d’une communication dans la presse.

Comme l’indique l’intitulé, en deuxième lieu, il est capital d’avoir des relations : il vous faut identifier les supports presse qui correspondent à vos cibles, et réussir à joindre les journalistes concernés par votre communication (information produit, communiqué institutionnel, actualité événementielle…) C’est là l’atout le plus précieux des attachés de presse : le carnet d’adresses. Cibler les journalistes est tout un art ! Toutefois, si vous n’êtes pas du métier et ne pouvez faire appel à un professionnel, vous pouvez tirer profit de LinkedIn pour atteindre un cœur de cible, votre « top ten » (le choix de Bruno, précisément).

Enfin, dans toute relation, ce qui fait la différence, c’est la réciprocité, l’engagement et l’honnêteté. Les relations presse ne sont pas la publicité. Vous ne payez pas pour obtenir cette visibilité, et vous ne maîtrisez pas non plus le contenu diffusé. Engagez-vous dès lors dans une stratégie de relations presse en considérant le journaliste comme un partenaire. Soyez aussi à son écoute pour lui apporter l’information dont il a besoin, quand cela concerne votre marque bien sûr, mais aussi quand vous pouvez le renseigner sur une tendance ou un chiffre clé…

 

Voilà quelques règles essentielles pour entamer des relations presse saines… et pérennes. Il s’agit d’une stratégie de communication établie dans la durée. Bruno l’a bien compris : il a rappelé la journaliste pour la remercier dès la parution, et surtout pour lui assurer qu’il restait disponible pour répondre à ses questions si elle souhaitait un complément d’information ou à l’occasion d’un autre dossier. Car le contact s’entretient aussi après une belle retombée, il peut en effet y avoir d’autres opportunités à communiquer.

Bien sûr, Bruno a également fait partager l’article sur tous les réseaux internes et externes. Optimiser vos apparitions dans la presse en les collectant et en les partageant largement (réseaux sociaux, rubrique « La presse en parle » sur votre site, mention des titres sur vos plaquettes, etc.) est une autre clé pour en amplifier les retombées.

Si vous aimeriez un accompagnement pour vous guider dans l’élaboration d’une stratégie RP engageante, ou en savoir plus sur la méthode vous permettant d’utiliser LinkedIn dans ce domaine, inscrivez-vous pour notre webinaire « Les relations presse via LinkedIn » le 30/03 prochain.

Inscription webinaire