Marie-Pierre Charpentier et moi avons une vision commune de la communication éditoriale : authentique et pragmatique. Elle aide les entrepreneurs à mettre en œuvre une stratégie réseaux sociaux ciblée et performante. Consultante et formatrice l’une et l’autre, nous avons choisi de conjuguer nos compétences pour vous proposer en octobre prochain une nouvelle formation en ligne. En attendant plus d’informations sur ce programme, je vous invite à découvrir son expertise.

 

Bonjour Marie-Pierre, pourquoi t’es-tu spécialisée dans la communication digitale ?

Avant d’être consultante et formatrice en communication digitale, j’ai travaillé 25 ans comme assistante de direction dans le domaine de la finance, du juridique et des ressources humaines. J’ai ainsi acquis une bonne compréhension des enjeux d’une entreprise et j’ai beaucoup appris sur la stratégie. Mais après tant d’années, j’ai fini par fonctionner en « pilote automatique » dans mon poste, ça n’avait plus de sens.

Par ailleurs, ayant beaucoup travaillé en développement personnel, je me suis beaucoup intéressée à la thématique du bien-être au travail. En même temps, par curiosité intellectuelle, j’ai exploré la blogosphère et j’ai découvert les opportunités de l’infopreneuriat. Ça m’a donné envie d’apporter ma pierre à l’édifice et de créer une activité professionnelle plus en lien avec mes centres d’intérêt. J’ai donc créé mon blog Santé au travail en 2012.

À partir de là, il devenait de plus en plus flagrant que mon emploi ne me nourrissait plus intellectuellement ni humainement. J’ai donc décidé de me consacrer à mes projets, et j’ai été accompagnée par une structure en faveur de l’entrepreneuriat féminin. En conjuguant mon expérience de blogueuse infopreneuse avec mes connaissances de la stratégie d’entreprise, j’ai décidé en 2014 de créer mon entreprise Comm’Alliances, une agence de conseil en communication digitale pour accompagner des TPE à développer leur visibilité sur internet. Mes clients sont principalement des indépendants dans le secteur du bien-être ou dans le conseil ou le commerce.

Comment accompagnes-tu tes clients pour leur stratégie réseaux sociaux ?

Comm’alliances est une agence de conseil et un organisme de formation référencé au Datadock. Je propose donc à la fois des prestations de conseil et des formations individuelles. Je rencontre de nombreux entrepreneurs qui ont un profil LinkedIn ou une page Facebook, et qui ne savent pas l’animer. On construit les bases ensemble : je leur apprends à créer de la valeur ajoutée, à structurer un système de veille pour partager du contenu, à établir un calendrier éditorial. Je les amène aussi à prendre en compte les « subtilités » des plateformes, c’est-à-dire à composer avec les algorithmes !

C’est un vrai challenge pour eux… Je leur propose donc un suivi pendant 3 à 6 mois pour analyser les résultats et optimiser leurs actions.

Quelle est selon toi l’importance des réseaux sociaux dans la communication d’une entreprise ?

Aujourd’hui, 75 à 80% des cibles sont présentes sur les réseaux sociaux. C’est donc important de communiquer par ce canal pour exister sur le marché. Mais la communication doit d’abord être réfléchie en termes de stratégie, et les réseaux sociaux ne sont que des outils. Pour en tirer parti, il faut avoir du contenu qui correspond aux cibles que l’on souhaite toucher. L’objectif est de mettre en valeur l’expertise de l’entreprise, de lui donner de la visibilité.

J’en ai moi-même fait l’expérience inverse. En 2016, j’ai été engagée sur de grosses missions et je ne communiquais presque plus, faute de temps, et j’ai perdu de la notoriété… J’en ai tiré des enseignements utiles.

Quel conseil pourrais-tu donner aux entrepreneurs qui veulent communiquer efficacement sans y passer trop de temps ?

Mon conseil est de cibler le réseau le plus adapté par rapport à la cible visée. La clé est d’être pertinent, mais aussi sélectif dans les publications. On voit trop de contenus qui ne sont pas percutants. Ce n’est pas tant chronophage en comparaison de la prospection téléphonique par exemple. Le tout est de considérer cela comme une activité stratégique, organisée et structurée. Le community management est un vrai métier, qui requiert des compétences et un budget.

Merci Marie-Pierre pour ces conseils judicieux. Nous les développerons dans la formation à venir.

Si vous vous voulez être tenus informés du lancement de la formation, cliquez ici. Vous pouvez aussi laisser un commentaire ci-dessous pour nous faire part de vos attentes ou problématiques particulières. Nous pourrons ainsi les prendre en compte pour encore mieux y répondre.