La communication éditoriale est bien souvent vue par les entrepreneurs solo comme un exercice contraignant :

  • Ça prend du temps,
  • C’est compliqué du point de vue technique et/ou contenu,
  • C’est difficile d’en mesurer l’efficacité.

Levons ces préjugés et décortiquons les idées reçues :

La communication éditoriale fait partie de l’activité entrepreneuriale !

Ça ne « prend » pas du temps, puisque c’est de toute façon à l’ordre du jour sur votre liste des tâches pour promouvoir votre marque… En revanche, il est possible d’optimiser la planification des actions de communication et d’activer des leviers de performance pour multiplier les effets de chaque action. (J’y consacrerai un article prochainement.)

Les techniques et les contenus s’apprivoisent

Je ne parle pas d’apprentissage, bien que la formation soit une piste intéressante pour décomplexer le sujet. J’ai écrit que « les techniques et les contenus s’apprivoisent », car c’est en passant à l’action, en s’entrainant et en communiquant régulièrement, que vous pourrez chasser la peur de l’imperfection, de l’imposture et de l’échec.

Et si vous n’aviez rien à perdre, ni temps, ni argent, ni jugement ? Comment communiqueriez-vous ?
Auprès de qui, avec quels mots, par quel canal ?

Si vous êtes plus à l’aise pour parler, enregistrez-vous ; ensuite, retravaillez le contenu éditorial pour le rendre « référençable » et testez cela. Une publication après l’autre, vous verrez les résultats, pourvu que ce soit assez fréquent. Comment serait votre entreprise dans 2 ans si vous communiquiez régulièrement ?

La meilleure mesure de l’efficacité est l’engagement

Le saint Graal du marketing est le ROI, le retour sur investissement. Certes. Toutefois, celui-ci ne se calcule valablement qu’à moyen terme en ce qui concerne les actions de communication éditoriale. En effet, ce n’est pas un article de blog, le contenu de votre site ou un communiqué de presse qui déclenche immédiatement une croissance du chiffre d’affaires.

Préférons le ROA, le retour sur action et regardons les indicateurs pertinents :

  • Les visiteurs sur votre site sont-ils captifs ? Naviguent-il sur plusieurs pages ? S’abonnent-ils volontiers ?
  • Le partage de vos articles génère-t-il du trafic ? Recevez-vous des commentaires ?
  • Le communiqué de presse retient-il l’attention des journalistes ? Est-il repris dans les médias les plus pertinents ?
  • Votre audience est-elle qualifiée (correspond-elle à votre clientèle) ?

En fonction de ces résultats tangibles, il est possible de redéfinir, si nécessaire, une stratégie éditoriale plus cohérente et / ou pertinente avec votre positionnement de marque. Prenez-le comme un jeu de piste, un parcours d’orientation, un escape game !

Tiens, tiens… C’est le thème du webinaire de ce soir. Il est encore temps de vous inscrire si le sujet vous intéresse :
Atelier en ligne : je m’inscris !
Je serai heureuse de vous y retrouver en direct et d’en discuter avec vous.