Me voilà devant mon écran, et… Je ne sais pas quoi publier aujourd’hui ! Les idées de contenu ne manquent pourtant pas, les thèmes à traiter sont nombreux. Mais je sèche, comme si j’avais oublié tout ce que je voulais partager Ça t’est déjà arrivé ? D’où l’importance de bien s’organiser pour mieux communiquer (c’est-à-dire plus facilement, plus efficacement). 


Une ligne éditoriale bien définie 

D’abord, il faut être au clair sur le discours de marque et les messages à faire passer : parler de l’offre, un peu, bien sûr, mais surtout de ce qui préoccupe les clients.

  • Quels sont les problèmes que j’aide à résoudre ?
  • Quelles sont les attentes et les besoins de mon audience ?

Cela suppose évidemment de savoir à qui je m’adresse et pour quoi !…

Partant de là, les 2 mots d’ordre sur lesquels concentrer la créativité sont : cohérence et pertinence.

  • par rapport à la marque : adopter une ligne éditoriale permet de définir les points clés de la marque à mettre en avant et sur lesquels communiquer régulièrement, qui font sens avec l’offre de l’entreprise et la demande du marché cible
  • par rapport à la cible : la ligne éditoriale reflète les centres d’intérêt de l’audience visée, ses problématiques, ses désirs, en adéquation avec les solutions que l’entreprise peut délivrer, là où elle se différencie. 

Tout ça, tu le sais déjà, tu l’as déjà lu… Est-ce que c’est bien clair pour autant ?

Lorsque j’accompagne mes clients, j’ai parfois l’impression que malgré l’évidence de ces conseils, ils ne sont pas appliqués. Pourquoi ?

  • Par manque de recul 
  • À cause de la confusion des idées
  • À cause de la dispersion des messages et des actions 
  • Parce que c’est plus facile à dire qu’à faire !

Mon métier consiste donc à explorer toute la matière disponible, et à en tirer les bons filons, en extraire les pépites. Je mets en relief les messages phares à diffuser, et je constitue pour mon client une banque d’idées qui facilite l’étape suivante.

Rien qu’avec ce premier niveau de débriefing, tu peux gagner en clarté, comme Véronique et Marie-Ange :

« Nous n’avions pas autant pris conscience de ce qui faisait nos richesses et notre différence sur la place »

Un Instant pour Demain (Salon de Provence)

Un planning rédactionnel bien établi 

Pour que la communication éditoriale soit efficiente, il faut qu’elle soit fréquente. Le marché est saturé d’informations, de sollicitations en tout genre. La confiance se gagne dans la durée et la régularité. C’est donc important de planifier les rendez-vous que l’on se donne avec notre audience, de manière à ne pas se laisser prendre de court par toutes les autres tâches à faire dans la gestion de l’entreprise.

Concrètement, il faut établir le planning éditorial en se calant sur le calendrier commercial et institutionnel de l’entreprise :

  • Y a-t-il des événements majeurs dans l’année (salons, anniversaire, etc.) ?
  • Y a-t-il une saisonnalité de l’activité ? 
  • Quelles sont les dates butoirs de l’entreprise, des clients ou des partenaires phares ?

Ceci posé, il est possible de réfléchir en termes de rétroplanning : en fonction des cibles et des canaux de communication adéquats (réseaux sociaux, newsletter, relations presse…), anticiper les délais nécessaires et prévoir le démarrage des campagnes de communication ciblées. Dès maintenant, réserve des blocs de temps dans ton agenda pour te consacrer à la rédaction, la recherche de visuels, l’optimisation et la diffusion des contenus, sans oublier le reporting (mieux vaut vérifier les résultats des actions menées, en comparaison des objectifs fixés).

Si tout ce process te semble compliqué, je peux t’aider à t’organiser. Je précise qu’un planning rédactionnel n’est pas figé, et n’entrave en rien ta créativité. C’est un outil flexible qui s’adapte à l’actualité. C’est surtout un fil rouge, un garde-fou, qui t’évitera les crises de panique pour maintenir une communication engageante avec ton audience en toute saison.

Des outils pour se simplifier la vie

Une fois que tu as mené la réflexion sur la stratégie éditoriale, tu peux encore améliorer ta productivité en utilisant quelques outils malins, notamment les plugins de partage ou un planificateur de contenu. Cet aspect un peu plus technique fera l’objet d’un prochain article…

En attendant, dis-moi en commentaire comment tu planifies ta communication, si tout est clair dans ta stratégie éditoriale et quels aspects de la réflexion ou de la mise en œuvre te semblent les plus délicats. Je serai heureuse de te lire, et d’apporter plus d’informations utiles sur ce blog le cas échéant.