Le conseil en image est une spécialité très complémentaire de la mienne en communication engageante. Lorsque j’ai rencontré Florence Pons, nous avons très vite eu l’idée d’allier nos compétences pour offrir plus de valeur à nos clientes. C’est ainsi qu’est née l’idée de l’atelier « Quelle ambassadrice êtes-vous pour votre entreprise ? » La première session se déroule vendredi 19 juin à La Migranière (Aix-en-Provence). Je vous invite à découvrir la personnalité de Florence Pons dans cette interview (ou en VIDEO)

Bonjour Florence, quel est ton parcours ? Comment es-tu venue au conseil en image ?

J’ai fait une longue carrière dans la communication d’entreprise : j’ai été attachée de presse d’un député, j’ai travaillé pour le festival de piano de La Roque d’Anthéron en tant qu’attachée aux relations publiques. J’adore le contact. J’ai été pendant quinze ans agent immobilier. Ne supportant plus les caprices du marché, je me suis aperçue que je m’occupais beaucoup de mon image… Fashion victim à fond, toujours dans les boutiques ! Comme j’allais régulièrement chez ma diététicienne, j’ai rencontré un jour un monsieur qui avait perdu 25 kilos et qui m’a dit :

« Excusez-moi Madame, je vous vois toujours avec des sacs de boutiques : est-ce que vous pourriez m’accompagner ? J’ai perdu 25 kilos, je ne sais plus comment m’habiller, ma femme ne connait pas les boutiques sur Aix »…

Voilà comment c’est parti ! Une de mes copines a monté depuis 15 ans la première école de relooking sur Aix, mais je n’y avais jamais pensé avant. Je me suis inscrite dans cette formation et j’ai eu mon certificat. Je me suis lancée tout de suite. Pour trouver mes premiers clients, j’ai adhéré au réseau Ensemble Connexion. Je sortais d’une agence ; me retrouver seule, ce n’était pas pour moi. Donc je me suis servi du réseau comme d’une équipe. C’est pour ça que j’ai souhaité faire notre atelier avec Pascale Mauduy.

En effet, nous sommes toutes les 2 adhérentes et c’est grâce à Ensemble Connexion que nous nous sommes connues. On s’est retrouvées sur des valeurs communes, telles que le contact avec les gens et le désir d’aider à progresser. On reparlera d’Ensemble Connexion, et de Pascale Mauduy qui en est la fondatrice, puisqu’elle est invitée au déjeuner lors de l’atelier. Mais pour en revenir à ce que tu fais actuellement, que proposes-tu exactement ? Qui accompagnes-tu et que permets-tu à tes client.e.s d’atteindre ou de réaliser ?

Ma clientèle est mixte, mais pour ne rien cacher, 90% sont des femmes, de 18 à 67 ans. Je me lance un défi à chaque fois. J’ai le don de capter immédiatement les atouts cachés des personnes. Ce qui me plaît par exemple, avec les célibataires, c’est que je sais qu’en les habillant comme ça, elles vont trouvez l’homme de leur vie. J’aurais pu être dans une agence matrimoniale, mais je suis dans l’image parce que d’abord, il faut peaufiner et mettre en valeur la personne.

Mon but en fait, à la fin de mon conseil en image, c’est que vous tombiez amoureuse de vous en premier lieu.

C’est la confiance en soi, l’estime de soi. Dans l’atelier du 19 justement, après le Pitch commercial qui est ta partie, je propose une séance de colorimétrie et la psychologie des couleurs. La colorimétrie, c’est l’étude de la palette de vos couleurs, celles qui vont vous mettre le plus en valeur, qui révèlent le mieux votre personnalité. On fera aussi un exercice sur la psychologie des couleurs. En fait, tout le monde s’habille en noir en pensant que ça passe partout, mais ce n’est pas vrai. Pour être ambassadrice de notre entreprise, il ne faut pas de noir, parce que ça veut dire qu’on est très fermée, pas ouverte aux propositions. On va donc travailler toutes les couleurs et les participantes repartent avec leur palette de couleurs qui les suivront toute la vie, car on ne change pas de colorimétrie.

Un bon conseil en image, ça se fait en plusieurs temps, pas comme à la TV ! Je fais donc un test de personnalité, pour bien connaître ma cliente, et la roue d’activités, pour savoir quel est son mode de vie. Je m’adapte à son rythme et à son budget. Après la colorimétrie, il y a l’étape morphovisage (étude de la forme du visage), où je vais l’accompagner chez le coiffeur si elle veut changer de coupe et/ou de coloration (je n’oblige en rien). Grâce au morphovisage, on peut choisir la forme des encolures, des bijoux, et des lunettes. C’est très important quand on est commercial. Ensuite, nous passons à la séance d’automaquillage, adaptée en fonction de la colorimétrie. Je maquille la moitié du visage et la cliente apprend à bien se maquiller sur l’autre moitié.

La dernière étape est le morphostyle. C’est une étude de la silhouette, par rapport à l’ossature et non en fonction du poids, puis je trie la garde-robe de la cliente en fonction de sa morphologie, de sa colorimétrie et de sa personnalité. Je peux ainsi préparer la séance shopping et compléter ce qui lui manque. Quand on va dans les boutiques, la clientes est comme une princesse, car j’ai fait mettre de côté les pièces que j’ai préselectionnées pour elle, en général des articles de jeunes créateurs à prix abordabes.

Je donne à la fin un questionnaire de connaissances pour m’assurer que la cliente a retenu tout ce qui lui est utile, et je lui remets un book personnalisé d’image qu’elle conservera toute sa vie. Tout ça se déroule sur un mois environ, selon le rythme de la cliente. C’est bien de faire une séance par semaine, mais selon la période, on peut retarder un peu le shopping pour bénéficier des soldes.

Tu as déjà parlé un peu de l’atelier, on va donner quelques précisions. Nous sommes trois à l’animer puisqu’il y a aussi Muriel Despiau, photographe (voir son interview). L’idée de nous associer toutes les 3 était d’avoir une forte complémentarité. Tu conseilles sur l’image, puisque pour être ambassadrice de son entreprise, il faut bien se présenter et rayonner notre personnalité pour donner envie aux gens de venir vers nous. Il faut aussi bien sûr savoir parler de ce que l’on offre à nos clients. C’est la partie qui me concerne. Je proposerai une séance Choix des mots pour construire un pitch impactant, pour bien faire comprendre ce que l’on fait et donner envie de travailler avec nous ou de nous recommander.

J’ai eu envie de créer cet atelier avec toi justement par rapport à un webinaire que tu as faits sur le storytelling, que j’ai trouvé très performant. C’est aussi un choix d’y associer Muriel Despiau, qui a fait un shooting photo très pro pour mon futur site internet.

C’est vrai qu’on s’est retrouvées toutes les trois sur nos valeurs par rapport à cette démarche qu’on souhaite avoir pour et avec nos clientes. On a aussi évoqué la force du réseau. C’est un des moyens pour faire grandir nos entreprises, pour développer nos activités. Comme on l’a dit, nous sommes toutes les deux adhérentes d’Ensemble Connexion. Pascale Mauduy, qui en est la fondatrice, partagera le déjeuner et ses bons conseils pour bien réseauter.

Pour moi, elle est le symbole même de la vraie ambassadrice ! Ensemble Connexion, c’est elle.

L’idée de cette journée, c’est donc un atelier « tout en un », une prise de recul stratégique sur la façon dont on fait la promotion de nos entreprises. C’est un programme complet avec choix des mots, colorimétrie et portrait photo original. On déjeune toutes ensemble le midi au bord de la piscine, en mode détendu, moment auquel Pascale nous rejoint.

Autant allier l’utile à l’agréable : quitte à être sérieuses et concentrées, autant que ce soit dans un cadre enchanteur. La journée se déroule au pool house de La Migranière ; le petit déjeuner, le déjeuner et les collations sont inclus ; l’accès à la piscine est possible après la séance photo. C’est une belle occasion de rebooster les perspectives après la morosité des derniers mois. Pour vous inscrire à l’atelier : https://bit.ly/atelier-3en1