Véronique Robaglia, consultante FengShui pour femmes dirigeantes

Véronique Robaglia, consultante FengShui pour femmes dirigeantes

Comme beaucoup de freelances, quand je ne suis pas dans des bureaux de coworking ou en clientèle, je travaille chez moi… Or, quand j’ai déménagé, je me suis sentie mal à l’aise dans mon espace : j’éprouvais des difficultés pour bien me concentrer et avancer dans mes projets. C’est alors que j’ai eu l’idée de faire appel à une consultante experte en Feng Shui dédié aux femmes dirigeantes. Depuis, j’ai retrouvé plus de liberté et de créativité. Je vous fais découvrir son approche sur l’aménagement optimal d’un environnement de travail propice à la performance.

(suite…)

Catherine Trolliet, vocation webmarketing

Catherine Trolliet, vocation webmarketing

J’ai rencontré Catherine Trolliet au sein d’Entrepreneuri’elles. Spécialisée en webmarketing, elle fait comme moi partie de la commission métier « Les Ielles de la Com ». Pour la refonte du site Passionnémots, j’ai naturellement fait appel à ses compétences afin de vous offrir une ergonomie et une navigation optimales. Je vous la présente à travers cette interview.

(suite…)

Paule Gauer, directrice artistique freelance

Paule Gauer, directrice artistique freelance

Ce site est son oeuvre, pour la partie graphique. Rencontre avec Paule Gauer, directrice artistique passionnée depuis vingt ans par le webdesign et l’effervescence autour d’internet. Fin 1995, elle démarre sa carrière freelance dans le « multimédia », qui devient le « web », que l’on nomme désormais le « digital ». Autant d’appellations pour un secteur en constante mutation.

Bonjour Paule, tu es à ton compte depuis 20 ans. Quelle évolution as-tu constaté dans ton métier, et dans le secteur de la communication en général ?

L’évolution du web est phénoménale ! En fait, ça ne s’arrête jamais. Ça demande une grande capacité d’adaptation, ça concerne autant la technique que les mentalités. L’expérience utilisateur est donc une problématique au coeur de mon travail : il faut être conscient que chacun évolue à son rythme propre, et donc rester vigilant pour que l’ergonomie soit accessible à tous.

(suite…)

Caroline Burel, l’énergie féminine

Caroline Burel, l’énergie féminine

Cette interview est dédiée à toutes les femmes actives qui souhaitent performer et s’épanouir (+ un cadeau en bas de page).

  • Bonjour Caroline, quelles sont les principales étapes de ton parcours ?

J’ai toujours cherché qui j’étais et ce que je pouvais proposer pour aider les autres. Depuis toute petite, j’ai toujours pris soin des plus petits, des animaux, de l’environnement… C’est dans ma nature.

Quand j’avais quatorze ans, la lecture de Dieu et la science* m’a bouleversée. C’était ma première approche de la mécanique quantique. Ça m’a parlé à l’intérieur de moi. Je suis une hypersensible. J’ai des perceptions au-delà de ce que la plupart des gens ressentent. Du coup, j’ai souvent été confrontée à l’incompréhension autour de moi. On me disait « Garde les pieds sur Terre ! » Mais j’avais cette petite voix dans ma tête qui me répétait « Ici, c’est trop petit… »

Alors, à 20 ans, j’ai pris mon sac à dos et je suis partie en Afrique pendant deux mois. Ce voyage initiatique m’a ouvert le cœur et l’esprit ! J’ai vécu de merveilleuses rencontres avec les femmes de là-bas. Elles m’ont beaucoup impressionnée par leur courage, leur dignité et leur élan de vie. Par effet miroir, j’ai pris contact avec mes profondeurs. J’ai découvert la Joie profonde, d’être en vie et d’être en lien. Dès mon retour en France, je n’avais qu’une idée : y retourner ! Pendant six ans, j’ai fait des séjours au Burkina et au Bénin, je suis passée d’ONG en ONG, de la microfinance à l’alphabétisation et la santé. Je participais aux réunions, je contribuais à faire bouger les choses. Entre-temps, j’ai passé un DUT socio-culturel et un diplôme de commerce et développement, option humanitaire. Ma tendance militante me poussait à l’action associative, et en même temps, j’ai commencé à former ma pensée entrepreneuriale puisque j’aidais les femmes là-bas à développer leur activité…

Ensuite, j’ai vécu à Barcelone pendant trois ans. J’ai travaillé dans les associations de quartier ; mon compagnon a été embauché dans une grosse société. En parallèle, on montait un projet pour fabriquer et distribuer un cola équitable. Puis on s’est dit qu’il était temps de rentrer en France, mais avant, on voulait partir au Brésil. Belle coïncidence : on est entré en contact avec les membres de l’association EsperanZA, qui cherchaient à professionnaliser leurs activités. Ils m’ont embauchée à mon retour en France, et en 2006, nous avons créé en Bretagne Terra Libra, qui importe des produits bio et équitables, dont mon mari est gérant jusqu’à aujourd’hui.

  • Comment t’es-tu spécialisée dans le coaching énergétique ?

Quand j’ai accouché de ma deuxième fille, le questionnement sur ma place de femme est devenu urgent. Je me suis rendu compte que mon cœur n’était pas dans les produits, aussi bio et équitables soient-ils, mais auprès des gens que j’accompagnais vers la liberté, l’autonomie, l’authenticité.

En 2008, j’ai suivi deux formations : l’une en santé humaniste, l’autre en coaching de la loi d’attraction. Avec un père médecin et une mère pharmacienne, la santé fait partie de mes fondements. Je me suis reconnectée à cette lignée, et j’avais besoin aussi de naître à moi-même. J’ai ouvert un cabinet où je proposais des soins aux gens que je connaissais. Quand j’ai abordé l’énergétique avec les soins reconnectifs d’Eric Pearl, ça a été le déclic… L’EFT en particulier a été une révélation : c’était extraordinaire pour moi, et pour ma famille !Depuis, je complète ma formation au fur et à mesure, ajoutant régulièrement de nouvelles cordes à mon arc. Je les utilise pendant les séances d’accompagnement, suivant les personnes et les besoins du moment. C’est très riche et transformateur !

À côté de ça, Internet a été pour moi une vraie fenêtre de liberté et d’ouverture. J’y ai suivi les début de l’infopreneuriat et j’ai commencé à réfléchir au moyen de faire la même chose pour mon programme de développement personnel. Je suis citoyenne du monde ! Je souhaite pouvoir travailler depuis n’importe où. Et en travaillant sur les énergies, mes soins peuvent justement être réalisés à distance. C’est comme ça que j’ai créé mon activité et mon site internet en 2011. Aujourd’hui, mon offre est structurée autour de programmes en ligne que les participantes peuvent suivre de manière autonome, et de trois forfaits de coaching énergétique personnalisés. J’interviens en tant qu’experte au Congrès EFT et sur la chaîne Le Grand Changement pour faire connaître largement ces pratiques formidables et de quelle façon elles permettent vraiment d’aller mieux, en faisant rayonner le meilleur de soi autour de soi.

  • Pourquoi as-tu conçu une offre spécifique dédiée aux mamans actives ?

En étant maman, c’est notre côté féminin qui s’exprime, et active, notre côté masculin ; c’est important de trouver l’équilibre pour s’épanouir. J’ai moi-même dû guérir mon féminin sacré, m’apaiser dans le rapport entre le féminin et le masculin. En Afrique, j’ai côtoyé les femmes, les hommes aussi. À travers mon parcours, je suis allée jusqu’au bout de l’engagement économique et politique, j’ai fait pareil dans la maternité proximale. J’ai contacté au plus profond la puissance de la Femme.

À la naissance de ma deuxième fille, j’ai pris conscience que je n’étais pas à ma place, que j’avais quelque chose à proposer, moi à part entière. Je me suis interrogée sur mon rôle au-delà de celui de mère et d’épouse… Quelle est mon identité profonde, ma mission de vie? Qu’ai-je à offrir au monde pour aider les gens à être plus heureux ? Les femmes ont tellement à offrir au monde ! Elles donnent la vie et prennent soin de la Vie. En même temps, elles sont emberlificotées dans des freins inconscients qui les limitent dans l’expression de leur Douce Puissance. Je sais qu’elles ont un rôle fondamental dans l’équilibre du monde au côté des hommes, alors j’ai souhaité m’engager auprès de toutes celles qui cherchent leur chemin pour leur proposer les balises que j’ai moi-même découvertes, et les accompagner vers leur Grande Moi. C’est ma contribution, ma flamme.

En réalisant le programme Maman Active Épanouie, j’ai moi-même revécu toutes les phases au fur et à mesure que je montais les modules ! À la fin, j’étais épuisée, mais les retours des participantes à chaque session sont fabuleux, et ça nourrit mon énergie. J’ai aussi conçu un nouveau programme, complémentaire : L’EFT en famille, parce qu’une maman épanouie rime aussi avec enfants épanouis…

J’ai encore bien d’autres projets à mettre en place autour de l’épanouissement des femmes, des enfants et de tous ceux qui les aiment, toujours autour d’un axe que j’adore : celui d’utiliser notre magie intérieure pour créer un monde où fleurit la Joie de croquer la Vie à pleine dents !!

Cadeau pour les lecteurs de Passionnémots : bénéficiez des bienfaits de l’EFT avec le pack Bon’heure, bonne humeur, le protocole EFT pour booster vos journées.

MERCI Caroline pour ce partage… La richesse de ton expérience est inspirante !

*Réf. : GUITTON Jean, Dieu et la science, entretiens avec Igor et Grichka Bogdanov

Natacha Dores ou l’éco conception graphique

Natacha Dores ou l’éco conception graphique

Pour vous offrir des supports de communication de qualité, l’écrivain conseil travaille en partenariat étroit avec d’autres professionnels, notamment pour l’aspect visuel de vos campagnes. Aujourd’hui, c’est une graphiste de talent, créative et réactive qui est mise à l’honneur sur le blog.

Natacha Dores a fondé Graficea, studio graphique éthique, en 2006. Depuis avril dernier, elle a installé son bureau au sein de COTELUB, à La Tour d’Aigues. Fortement impliquée dans l’économie sociale et solidaire, Natacha promeut l’éco conception. Pour informer et accompagner ceux qui souhaitent s’engager dans cette démarche, elle prépare un écoguide, prochainement disponible en téléchargement sur son site…

Bonjour Natacha, quel a été ton parcours ? Pourquoi t’es-tu orientée vers la création graphique ?

L’expression artistique, plastique en particulier, a toujours été prégnante dans mon quotidien. Je m’exprime naturellement par le dessin. Dès l’enfance, j’avais besoin du contact avec le papier et les encres, j’aimais créer des univers pop, à la fois modernes et poétiques. Et encore aujourd’hui ! La création graphique me permet de nourrir mon imaginaire. J’ai besoin d’images pour trouver mon inspiration de tous les jours, même dans les tâches les plus anecdotiques… J’essaie ainsi de faire ressembler la vie à ce que j’imagine.

(suite…)

Réussir sa transition professionnelle

Réussir sa transition professionnelle

La transition professionnelle est une phase de vie parfois difficile à traverser, où alternent doute, espoir et découragement. Passant de l’Éducation nationale à la création d’entreprise, j’ai connu ces fluctuations et j’ai alors découvert Cap Transition. La vocation de cette association est d’accélérer la transition professionnelle en proposant des ateliers et des rencontres où chacun apprend à mieux se connaître, à construire son offre de service et à bien communiquer sur son projet. Un séminaire est aussi proposé chaque année, dont Mireille Lambert, coach professionnelle, est responsable. Elle répond à trois questions pour présenter cet événement.

Cap Transition propose un séminaire de deux jours pour accélérer la transition professionnelle, et ainsi aller « du rêve vers sa réalisation ». Concrètement, comment ça se passe ? (suite…)