Comment faire une newsletter

Comment faire une newsletter

Vous aimeriez faire une newsletter efficace ? Voici les 3 étapes pour créer une newsletter engageante, régulière et performante.

1. Définir les objectifs

Avant de rédiger votre première newsletter, il serait bon de déterminer pour quelles raisons et pour quels objectifs vous voulez communiquer.

Vous pouvez avoir différentes motivations et différentes intentions, qui impacteront votre style de communication, et qui influencent la stratégie à mettre en place.

  • S’agit-il d’une communication ponctuelle, promotionnelle, pour attirer l’attention sur une offre incontournable ou un événement phare ?
  • Est-ce un moyen naturel et empathique de rester en contact régulier avec votre public, pour asseoir votre notoriété, fédérer votre communauté, fidéliser votre liste de clients et prospects ?
  • Avez-vous besoin d’éduquer et d’informer largement sur vos produits et services innovants afin de favoriser une prise de conscience et l’émergence d’un besoin ou bien de révéler une solution encore trop confidentielle ?
  • Êtes-vous dans une situation très spécifique que je n’ai pas imaginée ?

Constatez-le par vous-même : consultez les newsletters que vous recevez constamment dans votre messagerie et analysez les objectifs de chacune. Ils peuvent varier grandement ! De la newsletter promotionnelle à la newsletter relationnelle en passant par la newsletter infomerciale, vous constaterez que le design et la structure de l’infolettre sont étroitement liés à sa finalité.

Par conséquent, envisagez d’abord quels résultats vous voulez atteindre grâce à votre communication et mettez-vous à la place de vos destinataires pour percevoir quel format de newsletter sera le plus impactant.

 

2. Faire la newsletter

L’étape suivante est bien évidemment de concevoir le support !

De nombreuses solutions technologiques, appuyées par les tutoriels adéquats, sont disponibles en ligne. J’en ai testé plusieurs ; actuellement, je privilégie SG Autorépondeur. L’objet de cet article n’est toutefois pas d’établir un comparatif, simplement de vous guider pour faire la newsletter qui correspond à votre entreprise.

Une fois que vous avez sélectionné votre plateforme d’e-mailing, vous allez choisir un template, c’est-à-dire un canevas ou un modèle pour bâtir votre newsletter et la rédiger.

Pour être engageante et performante, votre newsletter devra bien sûr respecter quelques règles ergonomiques de bon sens : de jolies images au bon format, des blocs de texte lisibles, aérés, des appels à l’action percutants et pertinents par rapport à votre public, à votre thématique et à vos objectifs.

Toutefois, le cœur de la newsletter, selon moi, c’est le contenu : ce dont vous parlez et comment vous en parlez. Ce qui fera la différence de votre newsletter parmi d’autres, et qui fidélisera vos contacts, c’est le style et la qualité de l’information que vous partagerez. Mêlez-y de l’émotion, osez l’authenticité et la générosité : cette transparence créera une relation de confiance pérenne et ouvrira plus de perspectives pour votre marque. Vous donnerez envie à vos abonnés de vous lire, de mieux connaître votre univers, d’en savoir plus sur vos offres, et pourquoi pas de vous recommander alentour.

Pour un contenu pertinent, diversifié, à valeur humaine ajoutée, vous aurez intérêt à définir une ligne éditoriale. Et pour assurer la régularité de votre communication, un planning rédactionnel vous aidera à établir et répartir judicieusement vos publications, en synergie avec d’autres supports (blog par exemple) le cas échéant.

Enfin, vous devez disposer d’une liste de contacts à qui envoyer votre newsletter. Initialement, vous importerez sur la plateforme votre carnet d’adresses professionnel. En intégrant un formulaire d’abonnement sur votre site internet, cette liste pourra grossir grâce au trafic naturel et autres stratégies. Vous toucherez alors de plus en plus de personnes.

 

3. Analyser les retours

Ces étapes franchies, vous avez pu envoyer votre première newsletter. Félicitations !

Maintenant, pour tirer le meilleur parti de cet outil performant, il est nécessaire de suivre certains indicateurs clés :

  • le taux d’ouverture :
  • le taux de clic :
  • le taux de rebond :

Soyez réactif aux réponses directes qui peuvent vous être adressées. Prenez soin de lire et d’engager la conversation avec vos contacts.

Remettez régulièrement en question vos objectifs.

Vous aimeriez aller plus loin et vous former pour économiser du temps et de l’argent ?

Cliquez ici

Créer une newsletter : pourquoi, comment ?

Créer une newsletter : pourquoi, comment ?

Créer une newsletter… En voilà une idée !

Eh oui, savez-vous que la newsletter est l’outil marketing n°1 ? Elle est pourtant sous-estimée par de nombreux entrepreneurs (solopreneurs, auto-entrepreneurs, consultants, TPE en général). Je vous propose donc une mise au point sur les atouts de ce support de communication engageante réellement performant.

 

Pourquoi créer une newsletter ?

Votre entreprise a besoin de visibilité, de consolider sa notoriété, de fédérer une communauté de clients, prospects et prescripteurs engagés à vos côtés…

Pour cela, vous devez nouer une relation de confiance, pérenne et humaine.

Grâce à la newsletter, vous entretenez régulièrement le contact avec tous vos abonnés.

Comment serait votre entreprise (et votre chiffre d’affaires) si vous aviez en tout temps, à disposition une liste de clients vivement intéressés par vos services ou votre produit ?

La newsletter (ou infolettre) est le support de communication privilégié pour :

  • Établir le contact: après avoir été mis en relation (lors d’un événement, par votre site web ou grâce aux réseaux sociaux), vous créez une occasion de maintenir le lien.
  • Susciter la curiosité: par la qualité de vos contenus et de vos accroches, l’originalité de votre expertise telle que vous la délivrez, vous attisez le désir de mieux vous connaître.
  • Maintenir l’intérêt: en envoyant régulièrement une communication à valeur humaine ajoutée, vous alimentez les centres d’intérêt de votre communauté et vous devenez la référence sur ces sujets.
  • Informer, éduquer, promouvoir: au fil de votre communication, en abordant régulièrement les différents sujets clés liés à votre activité, vous formez votre public à mieux comprendre les enjeux et les atouts de vos solutions à leurs problématiques.
  • Développer une relation de confiance: ainsi, newsletter après newsletter, vous entretenez une correspondance hautement contributive, et par là même un engagement de plus en plus évident.

 

Convaincu des atouts d’une newsletter pour votre entreprise… mais vous ne savez pas par ce qu’il faut faire ?

 

Comment créer une newsletter ?

Différents outils simples d’utilisation sont à votre disposition. Voici les 4 principaux critères pour choisir la plateforme d’e-mailing sur laquelle créer votre newsletter :

  • L’ergonomie: choisissez une interface avec laquelle vous serez à l’aise. Si le vocabulaire anglosaxon vous rebute, optez pour un opérateur francophone. Si vous êtes mal à l’aise avec la technique, préférez un support très simple pour débuter.
  • La capacité: comparez les différentes offres (gratuites, payantes) en fonction du volume de votre liste de contacts et du nombre d’infolettres que vous comptez envoyer chaque mois.
  • Les modèles ou canevas: vous pouvez créer un format de newsletter de A à Z ou bien choisir un modèle préétabli à personnaliser. Déterminez ce qui est le plus adapté selon votre aisance et votre créativité.
  • Les statistiques: quand vous enverrez votre newsletter, il est crucial d’avoir accès à la traçabilité de votre communication (ce sont des données avec lesquelles vous vous familiariserez vite).

 

Vous voulez aller plus loin ?

Si vous désirez être accompagné pas à pas pour créer votre newsletter afin de communiquer efficacement, sans perdre votre temps et votre argent, je vous propose une formation qui s’adapte à votre rythme et vos besoins. Vous y trouverez les ressources, les conseils et le soutien pour créer et diffuser rapidement une newsletter engageante, régulière et performante sans perdre de temps.

Discutons ensemble du déroulement et des possibilités de prise en charge : 06 14 42 35 56 ou formation@passionnemots.fr.

Formation Newsletter le 18 septembre 2017 à Marseille

Formation Newsletter le 18 septembre 2017 à Marseille

Vous aimeriez avoir les clés pour créer et diffuser une newsletter engageante, régulière et performante ? Participez à une formation d’une journée pour gagner en visibilité, en notoriété et… développer votre marché !

Les objectifs de la formation

Envoyer régulièrement à vos contacts une newsletter qualitative (aussi appelée infolettre en Francophonie) permet de tisser une relation de confiance pérenne et de renforcer votre image de marque. Partie intégrante de votre plan de communication, la newsletter est qualifiée d’ « outil marketing n°1 » selon Linda Claire Puig, auteure référente sur le sujet.

Les objectifs de la formation sont :
 Maîtriser les outils de conception et diffusion d’une infolettre
 Connaître et respecter les règles et bonnes pratiques de la newsletter
 Définir une stratégie éditoriale adaptée aux objectifs (ligne et calendrier)
 Concevoir et rédiger des contenus à valeur ajoutée
 Mesurer et optimiser les résultats de l’infolettre

Le programme est disponible ici

Les bonus offerts

En vous inscrivant à la session du 18 septembre 2017, vous bénéficierez en plus des nouveautés Passionnémots :

  • accès à la formation en ligne, pour revoir et approfondir chaque module
  • inscription au groupe privé Facebook, réservé aux participants des formations.

Grâce à ces ressources complémentaires, vous bénéficierez d’un accompagnement privilégié pour communiquer (plus) efficacement sans perdre de temps.

Comment vous inscrire à la formation newsletter ?

La formation se déroule à Marseille, dans l’espace de coworking Group’Union, le lundi 18 septembre 2017 de 9h à 18h (possibilité de déjeuner sur place).

Investissement : pour cette session programmée en dernière minute, comme les délais de prise en charge sont trop courts, je vous propose un tarif exceptionnel de 150 € par personne,

Pour vous inscrire, il suffit de me contacter ; le paiement s’effectue par chèque, virement ou Paypal (bouton ci-dessous). Vous recevrez la convention de formation et le livret du stagiaire par mail.




 

Des relations presse… Pour quoi faire ? (2/2)

Des relations presse… Pour quoi faire ? (2/2)

Jeudi matin, 8h45. Bruno est satisfait : les commandes ont fait un bond depuis la parution du dernier dossier de Capital consacré aux piscines et spa écoresponsables. Son entreprise y est citée pour la qualité de son service après-vente ! C’est une sacrée reconnaissance et un de ses meilleurs arguments commerciaux.

Vous aimeriez savoir comment il s’y est pris pour en arriver là ? Pour parvenir à être cité, il a pris conseil et suivi un plan d’action qui l’a amené à bâtir une solide relation de confiance avec quelques journalistes ciblés. Voyons plus en détail comment faire fonctionner des relations presse utiles.

 

Les RP, comment ça marche ?

Avant de vouloir mettre en place des actions de relations presse, il est indispensable de faire le point sur les messages à diffuser. Les médias sont intéressés par l’actualité. Quelles sont les informations qui pourront être communiquées ? Quelles sont celles qui seront pertinentes du point de vue du journaliste ? C’est en effet important de garder à l’esprit ses propres préoccupations, qui sont différentes de vos objectifs marketing. Vous n’allez pas lui vendre votre offre mais un sujet susceptible d’intéresser ses abonnés. Il faut donc préalablement réfléchir à votre plan de communication et plus précisément à ce qui peut faire l’objet d’une communication dans la presse.

Comme l’indique l’intitulé, en deuxième lieu, il est capital d’avoir des relations : il vous faut identifier les supports presse qui correspondent à vos cibles, et réussir à joindre les journalistes concernés par votre communication (information produit, communiqué institutionnel, actualité événementielle…) C’est là l’atout le plus précieux des attachés de presse : le carnet d’adresses. Cibler les journalistes est tout un art ! Toutefois, si vous n’êtes pas du métier et ne pouvez faire appel à un professionnel, vous pouvez tirer profit de LinkedIn pour atteindre un cœur de cible, votre « top ten » (le choix de Bruno, précisément).

Enfin, dans toute relation, ce qui fait la différence, c’est la réciprocité, l’engagement et l’honnêteté. Les relations presse ne sont pas la publicité. Vous ne payez pas pour obtenir cette visibilité, et vous ne maîtrisez pas non plus le contenu diffusé. Engagez-vous dès lors dans une stratégie de relations presse en considérant le journaliste comme un partenaire. Soyez aussi à son écoute pour lui apporter l’information dont il a besoin, quand cela concerne votre marque bien sûr, mais aussi quand vous pouvez le renseigner sur une tendance ou un chiffre clé…

 

Voilà quelques règles essentielles pour entamer des relations presse saines… et pérennes. Il s’agit d’une stratégie de communication établie dans la durée. Bruno l’a bien compris : il a rappelé la journaliste pour la remercier dès la parution, et surtout pour lui assurer qu’il restait disponible pour répondre à ses questions si elle souhaitait un complément d’information ou à l’occasion d’un autre dossier. Car le contact s’entretient aussi après une belle retombée, il peut en effet y avoir d’autres opportunités à communiquer.

Bien sûr, Bruno a également fait partager l’article sur tous les réseaux internes et externes. Optimiser vos apparitions dans la presse en les collectant et en les partageant largement (réseaux sociaux, rubrique « La presse en parle » sur votre site, mention des titres sur vos plaquettes, etc.) est une autre clé pour en amplifier les retombées.

Si vous aimeriez un accompagnement pour vous guider dans l’élaboration d’une stratégie RP engageante, ou en savoir plus sur la méthode vous permettant d’utiliser LinkedIn dans ce domaine, inscrivez-vous pour notre webinaire « Les relations presse via LinkedIn » le 30/03 prochain.

Inscription webinaire

Des relations presse… Pour quoi faire ? (1/2)

Des relations presse… Pour quoi faire ? (1/2)

Lundi matin, 8h45. Comme chaque matin, Bruno R. ouvre Les Échos pour rester en alerte sur son marché, retenir les informations pertinentes concernant ses clients … Ah ! Encore un article sur son concurrent n°1 ! « Mais comment obtient-il tant d’articles ? Pourquoi les autres sont-ils cités dans la presse et pas moi ? » se demande-t-il…

Le secret ? Ce sont les relations presse. Dans « Relations Presse », il y a 2 mots clés.

Relations : au-delà de la notion de (re)connaissance, il faut prendre en compte la dimension de confiance qu’impliquent les relations de qualité. Elles s’inscrivent dans la durée et dans le partage. Que diriez-vous d’une relation d’affaires qui vient vous voir à son gré, sans prévenir, pour profiter de vos produits ou services sans jamais rendre la pareille ni même prendre de vos nouvelles ? Qualifieriez-vous cela de « bonnes relations » ?

Presse : médias au sens large, mot magique qui fait sonner les trompettes de la renommée. Souvenez-vous avant tout que médias (media en latin, pluriel de medium) signifie moyen intermédiaire. C’est la passerelle entre le public et… votre offre, si elle est citée dans la presse.

Bruno se met donc en quête du B.A.BA des RP, il aimerait enfin voir les portes médiatiques s’ouvrir pour sa marque afin de renforcer sa notoriété et gagner des parts de marché…

vous désirez appuyer votre stratégie de développement sur de bonnes relations presse, le journaliste est votre meilleur partenaire. Comme tel, restez bienveillant à son égard, car il se trouve dans une double posture : il est à la fois prescripteur, influenceur d’opinion en votre faveur, et aussi porte-parole, représentant de ses abonnés.

Il va donc falloir adopter une stratégie de relations presse gagnant –gagnant pour la plus grande satisfaction de tous et l’optimisation des résultats pour votre entreprise. Dans ce premier article, voyons tout d’abord à quoi servent les relations presse.

 

Les RP, à quoi ça sert ?

Le but évident d’établir des relations presse est d’obtenir des retombées qui augmentent votre visibilité. Un article dans la presse papier ou en ligne, une interview radio ou télé, une citation dans un reportage ou un dossier thématique… Toute parution démultiplie votre visibilité. En cela, les relations presse peuvent être un aimant à prospects.

En bonus, le fait d’avoir cette reconnaissance publique apporte un regain de légitimité, de crédibilité à votre marque. Le journaliste bénéficie de la confiance de ses abonnés, de par son statut et sa déontologie. Il filtre et vérifie l’information avant de la diffuser. Toute retombée presse revêt dès lors pour vous le cachet d’une preuve sociale qui valorise votre offre (auprès de tous vos contacts, aussi bien clients, prospects, que fournisseurs et partenaires !).

Dans ce contexte, il devient plus aisé de gagner de nouveaux clients. Une publication vous permet de capter des prospects chauds, d’en relancer d’autres et de fidéliser vos clients. Il est évident que les relations presse sont un levier de croissance pour toute entreprise qui sait les mener de façon intelligente et tenir ses promesses.

 

Pour Bruno, c’est évident : il est déterminé à exploiter cet axe de communication. Ceci étant posé, reste à savoir comment fonctionnent de bonnes relations presse. Ce sera l’objet d’un second article. D’ores et déjà, si vous voulez en savoir plus, réservez votre soirée du 30/03 pour un webinaire sur « Les relations presse via LinkedIn » et inscrivez-vous ici :

Je réserve ma place !

 

 

Éthique et storytelling

Éthique et storytelling

Pourquoi aborder la question de l’éthique aujourd’hui sur le blog ? Lors d’un récent flash meeting (l’équivalent du speed dating dans le milieu des affaires), je me suis présentée sous l’intitulé « storyteller ». J’ai expliqué en 2 minutes chrono maxi que mon métier est de raconter l’histoire d’une entreprise ou d’un produit dans le but de susciter l’intérêt des prospects en insufflant de l’émotion dans la communication. Un de mes interlocuteurs a alors réagi curieusement : il semblait croire que la communication narrative consiste à créer un récit de toutes pièces, dans le but d’abuser les clients… « Vendre du vent » en quelque sorte !

Je souhaite donc partager avec vous mon point de vue sur cet aspect d’une bonne stratégie de communication : raconter votre histoire ne veut pas dire raconter des histoires. Gardez toujours à l’esprit que l’authenticité est la clé d’une communication efficace.

Il ne s’agit pas de raconter n’importe quoi, n’importe comment !

Certes, on parle de plus en plus de storytelling. Ça semble à la mode et c’est utilisé dans tous les domaines. Les politiques en usent et en abusent dans leurs campagnes. Cet engouement est logique : une trame narrative est en effet un outil puissant, un levier qui permet d’animer votre communication en lui insufflant de l’émotion. Mais ce n’est qu’une technique, pas une fin en soi.

L’idée phare est que votre message s’ancrera mieux dans l’esprit de vos destinataires s’ils l’intériorisent naturellement. Pour cela, quoi de mieux qu’une histoire ? C’est un mode de communication universel et transversal.

L’éthique du storytelling : l’authenticité

Le point de départ, c’est votre marque, votre entreprise, votre propre histoire. Quels sont les éléments clés, pertinents, qui donnent sens à votre activité, à votre offre ? Comment les relier les uns aux autres pour mieux les partager ? Voici les questions qui sont à la base du concept storytelling. Nous allons explorer votre univers pour trouver et mettre en valeur les ingrédients d’une communication authentique, éthique.

L’alliance (saine et intelligente) de la narration et du marketing

En effet, pour servir vos objectifs, le storytelling doit découler aussi d’une réflexion stratégique. Cette grille de lecture vous aide à avoir de la cohérence dans votre communication, tissant un fil rouge à suivre. Comme le souligne Franck Plasse, le storytelling « trouve sa pleine efficacité lorsqu’il est utilisé à bon escient et en synergie avec d’autres actions ». Vous devez donc préalablement définir les éléments de votre marketing mix et identifier les points essentiels de votre proposition de valeur :

– quelle est votre valeur ajoutée différenciante ?
– qui sont vos clients et quelles sont leurs attentes ?
– en quoi votre offre leur apporte la meilleure solution ?
– qu’est-ce qui, dans votre parcours, illustre le mieux votre proposition ?

Ce sont les éléments de réponse qui permettront de bâtir la trame narrative sur laquelle décliner votre plan de communication et les différentes actions à mettre en œuvre.

Vous souhaiteriez être accompagné pour faire émerger les axes pertinents ou pour mettre en place une stratégie de communication narrative ? Passionnémots vous conseille et vous propose de nouvelles sessions de formation en 2017. Vous pouvez obtenir le financement total ou partiel de celles-ci auprès de votre OPCA. Pour plus d’information, je vous invite à remplir le formulaire.